Parce qu’à l’approche de Noël on aime bien les belles histoires,…je vais vous en raconter une…

C’est l’histoire d’un petit garçon, que ses professeurs ont du mal à gérer à l’école. Il bouge beaucoup, se tortille sur sa chaise et touche à tout. Turbulent, il perturbe la classe. Distrait, il n’arrive pas à se concentrer. Quelques mois après la rentrée, sa maîtresse le surnomme le « brouillon » et lui met ainsi une étiquette. Pourtant ce petit garçon est très créatif, curieux et plein d’idées mais d’après ses professeurs, n’apprend pas assez rapidement… Un jour, n’en tenant plus, ils se réunissent pour écrire une lettre à sa famille. Une fois rédigée, ils donnent la lettre au petit garçon avec la consigne « de donner cette lettre uniquement à sa maman»…

Lorsque, Nancy, ancienne institutrice, découvre la missive, ce sont les larmes aux yeux et la voix pleine de tendresse et de douceur qu’elle lit la lettre à haute voix à son fils… « Votre fils est un génie. Cette école est trop petite pour lui et nous n’avons pas assez de bons professeurs pour lui enseigner correctement. Veuillez prendre la responsabilité de son éducation vous-même. » Le petit garçon devenu grand a participé à l’invention du phonographe, du téléphone, des rayons X et de l’ampoule électrique. Inutile de vous cacher encore longtemps son nom, il s’agit de Thomas Edison…

Plus de mille brevets déposés plus tard, la chère maman d’un des plus grand inventeur de son siècle, décède. Alors qu’un jour, il séjourne dans la maison de son enfance, il se met à ranger des papiers et tombe sur la lettre écrite des années plus tôt par ses professeurs. Sa maman n’est plus là pour la lui lire et ses professeurs n’auraient pas été très fiers d’eux si ils avaient été encore là… Voici ce que disait la lettre : « Votre fils est nul. Il est intellectuellement déficient et on détecte chez lui une maladie mentale. Nous ne l’autorisons plus à revenir à l’école… »

Voilà, en dehors du fait que Thomas avait de toute évidence une maman exceptionnelle (digne d’un brevet sur la parentalité !), je voulais vous raconter cette histoire vraie pour vous placer du côté du parent.

Le meilleur service qu’on puisse rendre à son enfant pour construire son estime de lui est de l’accepter comme il est avec ses qualités et ses défauts en dehors de nos attentes ou des étiquettes que l’entourage peut mettre sur lui. L’enfant a besoin d’un amour inconditionnel pour grandir tel une belle plante. Et de quoi a besoin une plante pour se développer ? De l’eau, de soleil, de lumière ? Soyez sa lumière quand il a besoin d’être éclairé sur le chemin de sa vie, son eau si il a soif d’affection et son soleil quand il est découragé dans ses projets…ce sera un des plus beaux cadeaux que vous puissiez lui faire et pas seulement pour Noël…

Et pour apprendre le langage de l’amour inconditionnel, rejoignez mes ateliers !

Une fois n’est pas coutume… Je vous offre pour Noël un petit cadeau ! Le message que Nancy a passé à Thomas était très fort et a eu un impact sur toute sa vie. Mon cadeau est un exercice qui portera sur les messages hérités de notre enfance et qui nous influencent aujourd’hui. Pour bénéficier de cet exercice il vous suffit de proposer à une personne chère de s’inscrire à ma newsletter ! Lors de son inscription, elle m’envoie un message par le biais du site avec votre nom de parrain/marraine en référence et je vous envoie immédiatement par mail l’activité à faire chez vous !

Vous avez aimé ma lettre ?

Le témoignage le plus sympa est de la diffuser à vos amis !

Je serais ravie de les ajouter à notre groupe de parents sur Facebook.

Vous voulez me donner votre avis sur ce que vous venez de lire ?

Çà m’intéresse ! Vous pouvez le faire ici !