Alors que nous vivons tous coincés chez nous comme des sardines en boîte, redécouvrant pour certains le chant des oiseaux ou celui du silence et pour d’autres les joies du confinement en famille. Parents, sachez détecter au plus vite votre capacité de  résilience  si pour vous, « le jour est déjà comme la nuit » !

Le nombre de croix le plus élevé par stade vous renverra, en fin de test , à la solution idéale la plus appropriée…

Stade 1 : Détecter précocement le potentiel de destruction de votre home sweet home

  • Vous avez la patience de lui expliquer l’importance du confinement et le grand rôle qu’ils jouent dans l’élimination du virus, comme ceci
  • Bougies allumées sur la table pour détendre l’atmosphère, les repas sont encore calmes
  • Votre chambre reste votre territoire : Pas de trampoline sur le lit .
  • Vous ressemblez  à cela     jusqu’à la minute 1 :08  !
  • Votre enfant a décidé de ranger les épices de votre cuisine par ordre alphabétique.

 

Stade 2 : Freiner la propagation de la mauvaise humeur et tenter d’atténuer les premiers signes du confinement

  • Votre ado végan qui frise l’implosion a décidé de prendre en main les menus de la semaine prochaine
  • Pour le suivi des devoirs vous en êtes presque
  • Vous en êtes au dixième conseil de famille pour finaliser le planning du débarrassage du lave-vaisselle.
  • Vous rêvez de relire « Cent ans de solitude»
  • Pour les raisons officielles de sortie vous songez à demander à Edouard Philippe de rajouter la case « Ne supporte plus mon conjoint » avant celle « Déplacement pour motif familial impérieux »

 

Stade 3 : Gérer dans les meilleures conditions les conséquences du confinement

  • A présent, pour les devoirs vous en êtes déjà
  • Si votre enfant vous demande si il a été adopté. Vous lui répondez : «  Pas encore, mais je suis sur le point de remplir les papiers ! »
  • La réaction de votre enfant à l’annonce que désormais vous allez tout cuisiner ressemble à ça
  • Votre ado vous a déclaré qu’il/elle entame une cure de sébum ! (Déclaration qui pourrait relever d’un stade 4 de confinement …)
  • Pour gagner quelques précieuses minutes de tranquillité vous êtes prêt à payer l’amende pour que votre conjoint fasse les courses à plus d’un kilomètre de la maison la maison

 

Les solutions pour chaque stade !

Stade 1 : Parfait ! Pour Pâques vous n’aurez à sonner les cloches à personne  ! Et je vous conseille ces vidéo journalières  pour continuer sur votre bonne voie  !

Stade 2 : Rajoutez « A bas la police !  » en gros et en rouge sur votre attestation pour essayer de vous faire mettre en prison à votre prochaine sortie, vous y serez mieux qu’à la maison

Stade 3 : Vous êtes prêt pour un atelier en ligne  ! Six heures de coaching offertes à l’issu de l’atelier, durant la période de confinement.

La légèreté de cette lettre bien particulière, ne va pas sans oublier ceux qui sont en première ligne et qui travaillent comme des fous, ceux qui ont perdu un être cher et tous ceux pour qui cette crise correspond à la fragilisation de leur entreprise.

Alors, ces temps-ci et plus que jamais,  je relativise mes aventures parentales. Je reste stoïque devant mon ainée qui veut se teindre les cheveux en bleu si elle réussi ses concours… Je me dis que ça se rebouche quand son frère se perce l’oreille… Je ferme les yeux quand le dernier sort en T-shirt par zéro degré… Ils sont tous en vie et c’est tout ce qui compte. Alors…je relativise…en période de confinement.

Vos petits mots réguliers d’encouragement pour ma newsletter sur le site ou en message privé me font toujours très plaisir. Cette fois-ci pourquoi ne pas me partager une conséquence positive, une leçon heureuse avec vos enfants grâce à cette période de confinement  ?

Je suis sûre que vous en aurez à m’envoyer…même au stade 3  !

Je vous embrasse, portez vous bien.