Ce week end de Pâques, alors que le lapin, les cloches et même le poisson d’avril sont finalement repartis de chez moi… je me suis mise à manger sans aucune culpabilité…humm, du chocolat ! Je me suis dit que c’était certainement bon pour quelque chose et effectivement, TopSanté me confirme que « la théobromine et le magnésium, substances présentes en grande quantité dans le chocolat noir, stimulent et régulent le système nerveux. De cette manière, ils augmentent les effets des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, connue pour son rôle sur le stress, l’anxiété et la dépression » 

Encouragée par cette nouvelle qui va changer le cours de mon existence, je suis tombée sur un site (GetHappy) dans le même esprit. Et là…. Révélation ! Je m’extasie sur la description du poste, relativement nouveau en France, de Chief Happiness Officer (C.H.O). Vous allez voir que, rapporté à la famille, les parents remplissent toutes les cases !

Le C.H.O, le Chief Happiness Officer a le vent en poupe dans les entreprises qui ont compris que le bien-être de leurs collaborateurs avait une incidence sur leur productivité et la qualité de leur travail.

C’est la même chose en famille ! Les enfants « font » mieux quand ils se sentent bien. Alors, chers parents, postulez pour le CDI le plus convoité, pas de plafond de verre et reconnaissance à long terme assurée, Home Chief Happiness Officer : H.C.H.O. !

Description de poste :

1.Traiter les employés comme des être humains, avec respect : Après tout les enfants nous traitent comme nous les traitons ! Si nous les respectons, ils apprendront à long terme le respect.

2. Assurez les besoins de base. Si les besoins de base de la pyramide de Maslow ne sont pas comblés, ce n’est pas la peine de leur offrir un bureau avec une vue ! Et bien, oui ! il faut satisfaire leurs besoins physiologiques puis de sécurité et d’appartenance au groupe avant de leur dire, à nos enfants, qu’ils sont formidables et uniques au monde !

3. Donnez la parole à vos employés, reconnaissez la qualité de leur travail et montrez leur que quelqu’un est à leur écoute : L’auteur aurait-il suivi mes ateliers parentaux ?

4. Assurez-vous que les valeurs de votre entreprise sont respectées :  Chaque famille a des valeurs ! Que ce soit le travail, l’honnêteté ou la solidarité. Les parents en sont les meilleurs exemples !

5. Offrez-leur de la liberté.Ici, la liberté va dans le sens de laisser libre court à la créativité, à l’autonomie et au sens de la responsabilité. N’est-ce pas ce que nous espérons transmettre à nos enfants ?

6. Développer leur potentiel, vos collaborateurs ont besoin de savoir qu’ils peuvent progresser. Cela se fera en les aidant à s’appuyer sur leurs forces.  N’attendons pas, en tant que parent, que ce soit l’entreprise qui mette l’accent sur leurs forces pour construire leur confiance en eux. Nous sommes capables dès leur plus jeune âge de leur donner cet or en barres ! Le plus tôt et venant de nous, c’est le mieux !

7. Favorisez un environnement agréable ! La maison n’est pas seulement l’endroit où on fait ses devoirs, on mange et on dort. Des années plus tard, quand on a quitté le nid, de quoi se souvient-on ? De la chambre bien rangée ou de l’atmosphère qui y régnait ?

8. Encouragez le travail d’équipe.  A l’instar de l’entreprise, une famille qui « fonctionne » et une famille qui respecte des règles, dont les membres apprennent à coopérer et qui cherche à intégrer chaque membre pour qu’il se sente avoir un rôle et appartenir au groupe.

Comme Monsieur Jourdain, « qui dit de la prose depuis longtemps sans le savoir » par ma foi, parents, vous êtes des C.H.O sans que vous n’en sussiez rien ! Et pour ceux et celles qui souhaitent perfectionner leur prose…rejoignez mes ateliers parentaux !

Vous avez aimé ma lettre ?

Le témoignage le plus sympa est de la diffuser à vos amis !

Je serais ravie de les ajouter à notre groupe de parents sur Facebook.

Vous voulez me donner votre avis sur ce que vous venez de lire ?

Çà m’intéresse ! Vous pouvez le faire ici !