Un petit sondage post-rentrée ! Lorsque vous étiez étudiant avez-vous déjà choisi une matière en fonction d’un professeur  génial ? Au collège et lycée votre implication a-t-elle été dû à l’enthousiasme d’un professeur ? Enfant, avez vous le souvenir d’une personne qui de par sa bienveillance et ses encouragements vous a motivé et donné des ailes ?

Ces élans positifs n’ont été possibles que grâce à un contexte favorable. Tous les outils du monde (et même ceux de mes ateliers !) ne pourront fonctionner que si le contexte dans lequel ils sont utilisés suscite la motivation pour un élève ou aide à construire un lien affectif durable entre un enfant et son parent.

Ce contexte bien sûr échappe à toute mesure, toute évaluation mais est une condition sine qua non pour que la relation soit de qualité et réponde à un des besoins les plus profonds de votre enfant.

Mais que signifie ce « contexte » qui mène l’enfant à développer tout son potentiel ?

J’entends par contexte le lien affectif harmonieux et riche qu’entretient l’enfant avec son parent ou tout autre adulte responsable de son éducation. Comme le dit si justement Christophe André « l’important est silencieux ». Ce que vous dites à votre enfant pour qu’il se sente proche de vous, ne sera jamais aussi puissant que votre attitude, votre présence chaleureuse même si vous ne dites pas un mot…

Souvenez-vous du film « l’homme qui chuchotait à l’oreille des chevaux ». La magie du film, c’est la relation intime entretenue par Robert Redford et son cheval. Bon…il y a aussi le beau Redford qui fait le succès du film mais concentrons nous sur le lien  étonnant qu’il développe avec le cheval ! Tous les coaching du monde n’auront pas d’impact si un lien intime et sécurisant n’est pas à la base de la relation avec l’enfant.

Si l‘enfant ne se sent pas harmonieusement connecté, il pourra développer son instinct de résistance et désobéir à toute tentative de coopération de son éducateur. Dans les moments où il faut trouver une solution à un problème, demander à votre enfant de coopérer ou gérer n’importe quel conflit, il faudra d’abord être connecté avec le cœur pour solliciter la réflexion avec la tête! La parentalité c’est 80 % de l’attachement et 20 % montrer le chemin…parce que si votre enfant ne se sent pas connecté à vous, il n’y a pas de raisons qu’il s’intéresse à ce que vous lui dites.

Un premier pas vers la connexion est un outil inattendu, simple et qui détend l’atmosphère : Le chuchotement !

  1. Quand on chuchote, par définition…on ne crie pas !
  2. Quand on chuchote, on est plus proche physiquement
  3. Quand on chuchote, on économise son énergie !

Cet outil est adapté aux plus jeunes enfants mais pour vos ados ou jeunes adultes, pensez juste au contexte, c’est déjà beaucoup…

Et pour découvrir des approches qui permettent de construire des relations fortes et durables avec vos enfants, suivez mes ateliers !

 

Vous avez aimé ma lettre ?

Le témoignage le plus sympa est de la diffuser à vos amis !

Je serais ravie de les ajouter à notre groupe de parents sur Facebook.

Vous voulez me donner votre avis sur ce que vous venez de lire ?

Çà m’intéresse ! Vous pouvez le faire ici !