On en a tous un dans les parages : un ado qui passe le bac, un concours, le brevet ?
On fait le grand écart entre empathie, encouragements ou…les passer par la fenêtre en se demandant quand ils vont enfin s’y mettre…. à bosser ?
Ça y est, on entre dans la période des examens !! Génial….
Welcome to the club !

Alors…quand on a tout essayé, alléluia ! Il nous reste, à nous les parents :
La pensée positive !!! Yes !!!
Et il paraîtrait que c’est « l’espoir » qui fait toute la différence.

Un étudiant qui garde complètement espoir malgré un mauvais résultat fait tout son possible pour y arriver.
Un étudiant qui conserve une confiance modérée dans ses chances de réussite est moins déterminé.
Celui qui n’a que peu d’espoir, baisse les bras et se démoralise…

À aptitude intellectuelle équivalente, c’est la confiance en l’avenir qui permet de distinguer les uns des autres.
L’espérance ce n’est pas seulement ce qui nous réconforte quand tout va mal, elle joue un rôle très important dans la vie et dispense des bienfaits dans tous les domaines aussi divers que la réussite scolaire ou des travaux difficiles.
L’espérance ce n’est pas simplement un point de vue optimiste mais le fait de croire que l’on possède à la fois l’envie et les moyens d’atteindre ses objectifs, quels qu’ils soient.
C’est la conviction qu’en dépit des revers et des déconvenues, les choses finissent par s’arranger…

Et puis si l’espérance finalement ne vous suffit pas pour voir les choses d’un autre œil…
Essayez donc le chocolat… même après Pâques ça fait de l’effet.

Vous avez aimé ma lettre ?

Le témoignage le plus sympa est de la diffuser à vos amis !

Je serais ravie de les ajouter à notre groupe de parents sur Facebook.

Vous voulez me donner votre avis sur ce que vous venez de lire ?

Çà m’intéresse ! Vous pouvez le faire ici !