Cela n’aura échappé à personne, depuis hier, le 5 novembre,  à 16 :47 hrs les femmes travailleront bénévolement jusqu’à la fin de l’année ! Vos enfants, filles ou garçons vivront dans les entreprises de demain et les choses se seront sans doute améliorées d’ici-là. Nous aurons, nous les femmes, un salaire moyen égal à celui des hommes dans les années à venir ! 

Comment expliquer à vos enfants d’où vient ce concept inégalitaire Hommes-Femmes ? Et que pensent-ils du sujet ? 

 Selon Françoise Héritier, première femme anthropologue au collège de France, le rapport inégalitaire est universel. Il a été créé à l’aube des temps par des individus dépourvus de notre savoir actuel.  En tentant de comprendre la reproduction ils ont façonné un monde qui correspondait à ce qu’ils voyaient. Ils observaient quelque chose  incompréhensible pour eux jusqu’à la fin du 18èmesiècle, oui, les femmes faisaient des enfants des deux sexes  et que les hommes n’en faisaient pas !

Les hommes ont donc décidé que la femme n’était qu’un « réceptacle » pour faire les enfants que eux produisaient. La femme devint alors quelque chose dont il faut s’approprier pour la reproduction des fils qu’ils ne pouvaient pas faire. Cet état de fait a induit toute une série de contraintes pour la femme (privation du contrôle de son corps, privation de l’accès au savoir et au pouvoir.) Simone de Beauvoir dans « Le deuxième sexe » explique clairement que la médecine a heureusement apporté un fondement scientifique qui a eu raison des sociétés primitives puis des idées inégalitaire et saugrenues d’Aristote et Hippocrate. L’invention du microscope a permit en 1877 d’observer que les cellules fusionnaient symétriquement, aucune plus passive ou active que l’autre. Ouf !

 Ceci dit, la médecine, face à des siècles d’histoire et de culture inégalitairene fait pas encore le poids. Je vous invite à visionner cette vidéo très touchante. Une expérience avec des enfants dont le sentiment de gène, d’injustice et d’étonnement est à la hauteur de leurs solutions et de leur belle collaboration. 

Alors, vous avez une fille ? Comment est-elle préparée pour, plus tard, demander une augmentation, négocier un poste à son retour de maternité, se sentir légitime à faire un métier dit « masculin » ? « Strong is the new pretty » un des derniers livres de la photographe Kate  T. Parker nous laisse espérer que l’éducation des filles évolue. Ses magnifiques photos reflètent un autre monde que celui inégalitaire décrit par Beauvoir, où chacun peut donner le meilleur, du moment qu’on lui en laisse l’espace.

 Et si vous voulez avoir des outils pour que le respect et la collaboration à la maison soit un lieu d’apprentissage pour préparer votre enfant à la vie dans les entreprises de demain, rejoignez mes ateliers ! C’est facile, en ligne et c’est ICI ! 

 

Crédit photo : Kate T. Parker

 

 

 

Vous avez aimé ma lettre ?

Le témoignage le plus sympa est de la diffuser à vos amis !

Je serais ravie de les ajouter à notre groupe de parents sur Facebook.

Vous voulez me donner votre avis sur ce que vous venez de lire ?

Çà m’intéresse ! Vous pouvez le faire ici !