Une chose est sûre, ces jours-ci, le père Noël a du mal à se déplacer pour faire ses cadeaux ! Ses trajets sont perturbés mais heureusement les rennes qui tirent son traineau n’ont pas de préoccupations de réforme de leur retraite et ne se mettront pas en grève !

Et même si c’était le cas, ce n’est pas grave, car le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à votre enfant ne s’achète pas ! Ce cadeau tombé du traîneau, cette pépite inestimable, essentielle dans la construction d’un être, plus précieuse que tout le reste, c’est le lien d’attachement avec son enfant. Qu’est-ce que ce lien d’attachement est particulier ? Pourquoi pourra-t-il contribuer à construire la force mentale et la confiance en lui ou diminuer l’anxiété et l’agressivité de votre enfant ? C’est ce que nous allons découvrir !

Le lien d’attachement n’est pas une notion parmi d’autres dans la parentalité, c’est LA notion principale, celle dont découle tout fonctionnement sain entre un adulte et un futur adulte. Le psychologue canadien Gordon Neufeld, spécialiste du développement et auteur de nombreux livres sur la parentalité, s’est penché sur le sujet ! Pour lui, le lien d’attachement, terme scientifique pour expliquer cette force de l’instinct qui pousse un être à se sentir proche d’un autre, cette relation qui cherche la présence de l’autre, est une priorité.

Quand la notion de lien d’attachement a été découverte, ses études on montré qu’en terme d’instinct de survie certains mammifères se comportaient de la façon suivante. Lorsqu’ils sont stressés ils ont un instinct de rapprochement du sujet d’attachement. Pour lui, plus la proximité est forte avec la personne qui s’occupe de l’enfant, plus l’enfant satisfera son instinct de survie, sera moins agressif et moins anxieux.

Cette notion est intéressante dans la mesure où pour Gordon Neufeld, c’est la qualité de la relation qui unit le parent à son enfant qui contribuera à la construction d’une force mentale qui le protégera dans les aléas de la vie. Le fait d’être un parent hélicoptère, n’aide en rien l’enfant face à la dureté du monde. C’est la force du lien d’attachement sain entre un enfant et un adulte qui agira comme un écran protecteur, même à distance quand il aura quitté le nid !

A court terme, grâce à un lien d’attachement fort, les échanges affectueux, les regards complices, les mots gentils, les sourires approbateurs vont favoriser le taux d’ocytocine, cette hormone du bien-être qui rapproche les êtres. Les liens ainsi tissés jours après jours seront comme des pépites d’or d’où ils puiseront leur joie de vivre !

A moyen terme, grâce à un lien d’attachement fort, le fonctionnement familial pour ce qui est de remplir les tâches ménagères rencontrera moins de résistance ! Quand la qualité de la relation est au rendez-vous, la vie familiale s’organise de façon plus fluide avec des conflits et des luttes de pouvoir moins fréquents. Instinctivement votre enfant va montrer moins de résistance car il se sent attaché…C’est le moment de lui demander de vider la machine à laver la vaisselle…

A long terme, grâce à un lien d’attachement fort, si l’enfant a une contrariété (pas invité à un anniversaire, parole blessante d’un autre enfant, échec à un examen ou plus tard une épreuve dans sa vie), cela ne va pas l’affecter plus que cela car notre relation avec eux aura comme construit un solide bouclier invisible qui les protègera des blessures.

Et si vous voulez en savoir plus sur les moyens d’enclencher un cercle vertueux au sein de votre famille qui contribuera à forger ce lien d’attachement, rejoignez mes ateliers ! C’est facile, en ligne, ICI  et c’est le plus beau cadeau que vous pouvez faire à votre famille sans même sortir de chez vous ! Joyeux Noël à toutes et à tous !