Cette année, je retourne sur les bancs de l’école une journée par semaine ! Réveiller la créativité de mon cerveau pour limer, scier, souder et polir en vue de la création d’un bijou, me plonge dans un état méditatif dont seules mes erreurs me ramènent à la douloureuse conscience de ma condition d’apprentie ! Un geste trop brusque, une lime mal placée, une scie pas droite, deviennent des opportunités d’apprentissage par mes erreurs (sans être punie, ce qui m’infligerait une double peine…!) et surtout des occasions de trouver une solution par moi-même afin que mon bijou soit beau malgré tout, grâce à ma créativité !

A quel point les erreurs et les questionnements de vos enfants seront des pépites d’or à l’âge adulte pour conserver leur créativité afin de résoudre les problèmes en pensant  « out of the box » ?

« Dans chaque enfant il y a un artiste, le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant.» nous disait Picasso. Avoir de la créativité est bien plus important dans nos vies que nous avons tendance à le penser. Elle permet de résoudre de nouveaux problèmes en imaginant les situations vues sous un autre angle. Elle donne confiance en lui à celle ou celui qui trouve la solution et procure un vrai bien-être à retrouver l’artiste créatif qui sommeille au fond de chacun d’entre nous. Face à une erreur, la créativité donne le courage de rebondir pour trouver encore et encore une autre solution. Thomas Watson, le président d’IBM disait : « Si vous n’avez pas réussi, multipliez par deux votre taux d’erreurs ! »

Les neuroscientifiques sont unanimes,  l’imagination des enfants est débordante ! L’un d’eux, Alvaro Bilbao, se rend compte que notre système éducatif a été conçu lors de la révolution industrielle, lorsqu’il fallait être productif, conforme aux normes, afin que le rendement et la performance soient au rendez-vous. Rien de mal à cela sauf que, suite à ses expériences sur des adultes et des enfants afin de trouver des solutions créatives face à un problème, les enfants ont fourni des résultats bien plus nombreux et plus originaux que leurs parents…

Alors  comment « rester un artiste en grandissant » ? Le cerveau des enfants est plus créatif car il n’a pas encore intégré les normes, les conventions sociales et les règles qui brident tout élan à l’âge adulte au risque de perdre toute imagination pour innover. A chaque fois que vous donnez une injonction à votre enfant plutôt que de lui poser la question de savoir comment trouver une solution à un problème, si bien sûr il a l’âge de le faire, vous réduisez ses chances de rester créatif. Par ailleurs, vous renforcerez son imagination si, comme pour un de mes fils m’ayant dignement et très généreusement représentée dans un dessin sous forme de vache…vous lui dite : « Ah, c’est drôle ! » plutôt que « Non, mais tu as déjà vu des mamans comme ça ?  » Et surtout, vous participerez au développement de son imaginaire en lui « offrant » du temps pour rêver et s’ennuyer…L’ennui, la « mère », de la créativité !

Et si vous voulez, apprendre des outils pour stimuler les neurones de la créativité de vos enfants en trouvant avec eux des solutions à vos défis de parents, rejoignez mes ateliers ! C’est facile, en ligne et c’est ICI !

Vous avez aimé ma lettre ?

Le témoignage le plus sympa est de la diffuser à vos amis !

Je serais ravie de les ajouter à notre groupe de parents sur Facebook.

Vous voulez me donner votre avis sur ce que vous venez de lire ?

Çà m’intéresse ! Vous pouvez le faire ici !